Qui suis-je ?

Orthophoniste francophone, diplômée à Paris en 2001, j’ai exercé pendant quinze ans en libéral et au sein d’un service de neurologie de la région parisienne.

J’ai travaillé essentiellement auprès d’une population d’enfants ayant des troubles de la parole et du langage oral, des difficultés de langage écrit, des troubles logico-mathématiques, des troubles de la communication…

et également, auprès d’adultes ayant des pathologies neurologiques : difficultés de langage, de mémoire et d’attention suite à un accident vasculaire cérébral ou à un traumatisme crânien;  troubles de la déglutition et dysphagies; maladies neurologiques et neurodégénératives (maladie de Parkinson, SLA, maladie d’Alzheimer et maladies apparentées…).

Passionnée par mon métier, j’ai suivi régulièrement des formations complémentaires :

    • Makaton

    • Gestion mentale

    • Cogi’Act

    • PREL (Premiers Raisonnements et l’Émergence du Langage)

    • D.U. ( Diplome Universaitaire) de Réhabilitation Neuropsychologique

    • La Voix, rééducation des dysphonies dysfonctionnelles

J’ai également accueilli de nombreux étudiants stagiaires que ce soit en cabinet ou à l’hôpital.

Installée depuis cinq ans dans la Baie de San Francisco, j’y ai été plus sensibilisée au bilinguisme et à l’acquisition et au développement du langage dans ce contexte multiculturel. J’ai pu avoir une expérience dans l’enseignement du français langue étrangère en tant qu’enseignante dans une classe après l’école pendant trois ans. J’ai parallèlement effectué des formations auprès d’enseignants sur les besoins spécifiques d’élèves en difficulté et, participé pendant 2 ans à la rédaction de manuels scolaires pour des enfants francophones vivant à l’étranger (Cahiers FLAM, EFBA). 

Ce n’est que récemment que j’ai découvert la télé-orthophonie, pour laquelle j’avais de prime abord des réticences. Effectivement, cet échange par le biais d’un écran allait à l’encontre de la relation de communication thérapeutique telle que je l’envisageais dans mon exercice. J’ai eu à proposer ce service à certains de mes patients suite à des problèmes de calendrier et d’éloignement géographique et ai été rapidement convaincue de l’efficacité de ce type d’intervention dans certaines prises en charge.